Fleet | Blog - Startups et PME : quelles solutions de financement alternatives ?

Startups et PME : quelles solutions de financement alternatives ?

L'auteur

Mathilde Ginisty

VP Marketing

Le contexte économique actuel connaît une période difficile (contexte géopolitique, inflation record, augmentation des taux d’intérêt) et la recherche de fonds s’avère souvent complexe pour les startups. Alors que les banques sont de plus en plus réticentes à financer les jeunes pousses, il existe pourtant des alternatives pour accompagner leur lancement ou soutenir leur croissance.

Tour d’horizon avec Clémence Rivoire, Investment associate chez Silvr, Martin Leveau, VP Finance chez Fleet et Kevin Bourgeois, co-fondateur de SuperMood.

Un contexte économique fragile

Après un début d’année euphorique marqué par de nombreuses levées de fonds (près de 9,6 Mdrs d’euros levés) et l’apparition de nouvelles licornes, un ralentissement a lieu depuis le deuxième trimestre 2022 avec des investisseurs plus frileux. Le contexte d’inflation et de hausse des taux d’intérêts directeurs, conjugués avec la baisse de valorisation boursière des entreprises tech, rend plus difficile l’accès au financement. Dans ce contexte, les jeunes entreprises doivent trouver des solutions alternatives pour financer leur lancement ou leur croissance et améliorer leur runway (période pendant laquelle une start-up déficitaire a de la trésorerie disponible, sans nécessairement relever de nouveaux fonds).

Trésorerie et rentabilité

Les entreprises cherchent ainsi davantage à anticiper pour éviter de se retrouver à court de trésorerie, en se focalisant sur la rentabilité et sur des solutions de financement alternatives.

La stratégie globale est donc d’avoir une rentabilité sur plusieurs mois pour pouvoir, par la suite, retrouver des multiples de valorisation qui sont élevés. Il est important de ne pas miser uniquement sur la croissance mais aussi sur l'efficacité.

“Les entreprises qui ont récemment levé des fonds cherchent à prolonger leur runway afin de ne pas avoir à lever l’année d’après. De plus en plus d’entreprises viennent nous voir pour diversifier leur mode de financement et chercher du non-dilutif pour se couvrir, en cas de ralentissement des levées par exemple” témoigne Clémence Rivoire, Investment associate chez Silvr*.

Une situation qui mène les entreprises à se tourner vers des alternatives de financement et à passer au non dilutif.

Solutions financement

Les solutions de financement dilutives

Le financement dilutif implique une perte d’indépendance car ce type de financement fait appel, d’entrée, au capital d’investisseurs.

Il existe plusieurs modes de financement dilutifs :

  • La levée de fonds reste la solution classique pour les jeunes entreprises aujourd’hui. Des investisseurs ou institutions investissent dans le capital de la société en échange de titres et avec des conditions de sorties pré-définies, avec pour objectif de réaliser une plus-value sur la revente future des titres. La levée de fonds est la solution la plus connue aujourd’hui, mais peut ne pas être adaptée à toutes les entreprises.

  • Le business angel est une personne physique qui décide d’investir une partie de son patrimoine financier au sein de votre entreprise. Selon Kevin Bourgeois, cofondateur de SuperMood, il s’agit de “l'une des meilleures méthodes pour commencer. Elle permet d’obtenir de l’argent, de l’expérience ainsi que du réseau”.

  • Les incubateurs et les accélérateurs sont également intéressants pour élargir son réseau et recevoir un coaching qualifié. Parmi les plus connus : Station F, The Family, Agoranov…

  • Le crowdequity est une méthode de financement participatif par actions : des personnes investissent dans une entreprise en échange d’une partie de son capital.

  • Le venture loan (ou venture debt), est un prêt qui permet de financer votre capital avec des taux d’intérêt fixes, généralement élevés, et avec une garantie donnée sur les titres de la société. Il permet de limiter la dilution de capital et de prolonger l'utilisation de la trésorerie pendant 3 à 6 mois.

Les solutions de financement non dilutives dites «classiques»

Les nouvelles entreprises sont de plus en plus soucieuses de leur actionnariat et se tournent alors vers des modes de financement non dilutifs. Contrairement aux levées de fonds, celles-ci ont le grand avantage de permettre aux entrepreneurs de financer leur entreprise tout en maintenant leur actionnariat intact.

Parmi ces nouveaux modes de financement, émergent le Revenue-Based Financing ou le Device-as-a-Service, des solutions innovantes et flexibles adaptées à de nombreuses entreprises.

Il existe plusieurs modes de financement non-dilutifs dits “classiques” :

  • Les prêts bancaires et le prêt d’honneur sont adéquats : néanmoins, attention à trouver la bonne personne dédiée aux startups.

“Nous avons contracté un prêt bancaire auprès de la BNP centre innovation Île-de-France et nous n’avons pas eu besoin de justifier d’un trop gros bilan” témoigne Kevin Bourgeois, co-fondateur de SuperMood.

  • L'affacturage permet d’obtenir rapidement une avance de trésorerie par la cession de factures en attente de règlement. Cette solution de financement est aussi très efficace après le développement de votre startup et permet d’économiser le runway dans le temps.

“L’affacturage a été pour SuperMood un moyen vraiment pratique d’allonger notre runway de 4 à 6 mois. Nous en avons notamment profité lorsque nous avons avoisiné notre premier million d’euros de revenu annuel récurrent.” commente Kevin Bourgeois.

  • Le crowdfunding,ou “financement participatif”, est une méthode de financement qui fait appel aux internautes pour financer un projet. Cette méthode permet aux jeunes entreprises de récolter des fonds auprès d'un large public via les plateformes de financement participatif.

  • Les subventions et les concours, souvent destinés à encourager l’innovation, prennent souvent la forme d’une aide financière, fiscale ou encore sociale. Ils sont un bon moyen pour les jeunes entreprises de lancer et développer leur activité et de gagner en notoriété.

Les solutions de financement alternatives

Focus sur le Device-as-a-service avec Fleet

Le Device-as-a-Service permet aux entreprises d’accéder à des biens ou services haut de gamme en leasing via un abonnement mensuel, mais également de bénéficier de services à haute valeur ajoutée, contrairement au leasing traditionnel.

Basé sur l’économie d’usage, le DaaS permet de préserver la trésorerie de son entreprise. Ce mode de financement n’impacte donc pas la trésorerie à un instant T mais permet de garder ses capacités de financement sur la durée et d’avoir une vision à long terme des coûts exigés.

“L’économie d’usage, louer plutôt que d’acheter, permet d’opter pour davantage de simplicité : les entreprises gagnent en prévisibilité, conservent leur trésorerie et peuvent se concentrer sur leur croissance.” témoigne Martin Leveau, VP Finance chez Fleet.

Le Device-as-a-Service simplifie également le quotidien des entreprises, grâce à un abonnement tout-inclus, plus simple et rapide. La commande de matériel ou la souscription à un service se fait en quelques clics et la validation du dossier auprès des partenaires financiers se fait en quelques minutes.

Focus sur le Revenue Based Financing avec Silvr

Le Revenue Based Financing est un mode de financement s’adressant aux entreprises du digital, détenant un revenu récurrent : revenus récurrents tirés de la vente de produits ou services correspondants besoin constant ou à utilisation régulière, SaaS, systèmes d’abonnement, repeat-based-businesses (revenus principalement issus de clients récurrents), DNVB (marques 100% issues du digital ayant une activité entièrement menée en ligne), e-commerçants...

“Ce financement est basé sur le chiffre d’affaires : les revenus récurrents futurs ou la marge future sont transformés en trésorerie immédiate et les entreprises sont refinancées chaque mois en fonction de la croissance de leur chiffre d’affaires.” explique Clémence Rivoire, Investment associate chez Silvr.

Le processus est simple : un scoring des performances de l’entreprise et de ses capacités à rembourser le financement est mis en place, en connectant l’ensemble des données clés et pertinentes de l’entreprise (PSP, Ads, Google Analytics, compte bancaire,..). Ce financement est très flexible pour répondre au mieux aux besoins du client.

Regardez le replay de notre webinar pour en savoir plus sur ces solutions de financement alternatives.

Revenir au Blog
Afin d’optimiser votre expérience, nous utilisons des cookies 🍪, que vous acceptez en poursuivant votre navigation. En savoir plus