Fleet | Blog - L'amortissement d'ordinateurs : comment ça marche ?

L'amortissement d'ordinateurs : comment ça marche ?

L'auteur

Alexandre

Co-founder @fleet

Publié le 07 Octobre 2019

Comment fonctionne l’amortissement des ordinateurs en entreprise ? Et si on loue son matériel ? Quels sont les délais à respecter et les pièges à éviter ? C’est ce que nous allons découvrir ensemble dans cet article. Si vous êtes dirigeant d’entreprise, vous avez tout intérêt à déduire le maximum de frais professionnels de votre chiffre d’affaire. Problème, le droit français est souvent très compliqué à assimiler et contient beaucoup d’exceptions. Et soyons honnêtes, on a sans doute mieux à faire que connaître les règles de l’administration fiscale sur le bout des doigts. Pourtant, connaître ces mêmes règles d'amortissement peut vous faire économiser de la trésorerie qui peut être réinvestie dans votre entreprise.

L’amortissement : qu'est-ce que c'est ? 📚

Commençons par le début. Qu’est-ce qu’un amortissement ? (Accrochez-vous, cela peut paraître compliqué mais c’est plus simple que ce que l’on pense).

Un amortissement représente la perte de valeur d’un bien due à l’usure du temps ou l’obsolescence. Cela peut être lié à son usage, le temps ou encore l’évolution technologique (un ordinateur de 2012 ne sera pas aussi performant qu'un ordinateur de 2019).

La dotation aux amortissements est la somme que représente cette dépréciation, évaluée pour chaque exercice comptable selon une méthode de calcul définie. Celle-ci est déductible du résultat de l’entreprise.

Afin de compenser cette dépréciation, vous avez la possibilité d’amortir votre bien. C'est-à-dire que vous pouvez l’imputer à vos résultats. On appelle ce procédé un amortissement comptable.

Pour ce faire, l’amortissement doit respecter plusieurs critères :

  • Un bien amorti ne peut être qu’un bien immobilisé,
  • Avoir une durée d'usage fixée au-delà d’un an
  • Avoir une valeur d’acquisition supérieure ou égale à 500 euros hors taxes.

L’amortissement a pour but de permettre à l'entreprise de répartir la perte de valeur pour chaque exercice, tout le long de la durée d’usage du bien.

🛑 Attention, immobilisations ≠ charges. Les immobilisations augmentent la valeur d’une entreprise alors que les charges non.

amortissement ordinateurs

Amortissement : Durée d’usage des différents biens

Qu’est-ce que je peux amortir ?

En tant qu’entreprise, vous pouvez amortir un certain nombre d'éléments. Avant d’effectuer l’achat d’un nouvel actif pour votre entreprise, il est important de connaître les biens qu’il vous est possible d’amortir. Dans le cadre de cet article, nous allons nous intéresser seulement aux amortissements corporels c'est-à-dire “palpables”.

Peuvent être amortis les biens suivants :

  • Les constructions
  • Le matériel et les outillages industriels
  • Les matériels de transport
  • Les matériels de bureau
  • Les matériels informatique (ordinateurs par exemple)
  • Le mobilier

Si le bien que vous souhaitez amortir est dans cette liste, il faut maintenant se poser la question de la durée de l’amortissement. En effet, étant donné que la valeur du bien diminue au fil du temps, il est normal que la durée d’amortissement soit différente pour les outillages industriels ou des ordinateurs.

La durée d’usage d’un amortissement ?

La durée d’usage est définie dans le Plan Comptable Général (PCG) et varie selon la nature du bien amorti :

  • les constructions sont amortissables entre 20 et 50 ans selon les constructions
  • Le matériel et les outillages industriels sont amortissables entre 5 à 10 ans selon les biens
  • les matériels de transport sont amortissables sur 4 à 5 ans
  • les matériels de bureau sont amortissables sur 5 à 10 ans
  • les matériels informatiques sont amortissables sur 3 ans
  • Le mobilier est amortissable 10 ans.

Etude de cas : Comment fonctionne l’amortissement d’ordinateur ? 💻

Le matériel informatique dans une entreprise se garde plusieurs années et peut être très coûteux, il est alors intéressant de l'immobiliser. La durée d’amortissement d'ordinateur est encadrée par la loi, un ordinateur ou tout équipement informatique est amortissable sur 3 ans soit un taux d’amortissement de 33,33%. Il est donc considéré comme obsolète et donc amorti. En général, une entreprise renouvelle son parc informatique tous les trois ans, ce qui représente la durée de vie d’un ordinateur. Vous pourrez donc déduire pendant 3 ans des amortissements, comptabilisés en charge. Les logiciels quant à eux sont amortissables sur 1 à 2 ans soit un taux d’amortissement de 50%.

💡 Durée d’amortissement d'ordinateur : En termes simples, si un bien est amortissable sur 4 ans, le taux d’amortissement sera de 100%/4 soit 25% par an dans le cas d’un amortissement linéaire. Vous achetez un ordinateur à 900 € TTC pour bien commencer l’année 2019.

Comme il est immobilisable sur 3 ans, les amortissements seront de : 900/3 = 300 €. Chaque année, vous pourrez donc déduire en charge professionnelle 300 € de votre bénéfice imposable.

Il existe plusieurs types d’amortissements. Nous allons nous concentrer sur deux cas : le dégressif et le linéaire.

L’amortissement d'ordinateur linéaire

amortissement linéaire

L’amortissement d'ordinateur linéaire comme son nom l’indique consiste en un amortissement constant c'est-à -dire que la somme amortie sera la même chaque année. C’est la méthode de calcul dite normale.

L’amortissement peut se faire uniquement sur les biens biens destinés à rester de façon durable au sein de l’entreprise. De plus, les immobilisations doivent obligatoirement être inscrites à l’actif du bilan. Enfin, le bien faisant l'objet de l'amortissement doit se déprécier par l’usure ou par le temps.

La formule pour calculer un amortissement linéaire est relativement assez simple : base amortissable x taux d’amortissement linéaire x jours/360 = annuité d’amortissement.

  • La base amortissable correspond à la valeur brute du bien (valeur d’achat h.t. et frais annexes).
  • Le taux d’amortissement, toujours exprimé en pourcentage, correspond quant à lui à la formule : 100/durée d’utilisation.
  • L’amortissement linéaire démarre à la date de mise en service ou d’utilisation du bien, et non la date d’acquisition.
  • L’annuité (c'est à dire le montant de la dépréciation de la valeur) d’un bien immobilisé, reste inchangée d’un exercice comptable à un autre.
  • Si l’amortissement de votre bien débute en cours d’année, la première annuité sera calculée au prorata temporis. C’est-à-dire que l’on va prendre en compte le nombre de jours réels d’utilisation du bien dans l’entreprise. Pour le calculer, partez du principe qu’un mois est égal à 30 jours (soit qu’une année est égale à 360 jours).

Voici un exemple concret :

  • La durée d’amortissement d'ordinateur est de 3 ans, le calcul sera le suivant : Taux d’amortissement = 100% / 3 = 33.33%
  • Si vous avez acheté l’ordinateur en cours d’année, le calcul sera calculé au prorata : Prix x 33.33% x (temps restant / 360)
  • Par exemple, vous avez acheté un ordinateur de 3 000€ le 3 Juillet 2019 et vous souhaitez l’amortir.

2019 : 3 000€ x 33% x (181/365) = 521€

2020 : 3 000€ x 33% = 990€

2021 : 3000 x 33% =990€

2022 : 3 000€ * 33% x (184/365) = 499€

L’amortissement d’ordinateur dégressif

AMORTISSEMENT DÉGRÉSSIF L’amortissement d'ordinateur dégressif quant à lui change : le montant amorti par an est dégressif. La première année, le taux d’amortissement sera élevé et baissera les années suivantes. Concrètement cela veut dire que la valeur des immobilisations est plus rapidement dépréciée pendant les premières années de l’amortissement que pendant les dernières années. Dans le cadre d’un amortissement d'ordinateur dégressif, il faut multiplier le taux d’amortissement linéaire par un coefficient. Ce coefficient dépend du bien à amortir.

Coefficient dégressif fiscale :

  • 1,25 → 3 et 4 ans
  • 1,75 → 5 et 6 ans
  • 2,25 → + 6 ans

La durée d’amortissement d'un ordinateur est de 3 ans, le calcul sera donc le suivant :

  • Taux d’amortissement dégressif = (100% / 3) x 1.25 = 41.67%
  • Amortissement 1ère année = Prix x 41.67%
  • Amortissement 2ème année = Valeur résiduelle (Prix initial - Amortissement 1ère année) x 41.67%

Par exemple, vous avez acheté un ordinateur de 3 000€ le 3 Juillet 2019 et vous souhaitez l’amortir.

  • 2019 : 3 000€ x 41.67% x (181/365) = 620€
  • 2020 : (3000€- 620€) x 41.67% = 992€
  • 2021 : 1 388€ * 41.67% = 578€
  • 2022 : Reste à amortir 3000€ - (620€+992€+578€) = 810€

L’amortissement d'ordinateur dégressif applique une dotation aux amortissements plus importante durant les premières années d’usage du bien puis moins importante d’exercice en exercice. Le taux utilisé pour chaque annuité est celui de l’amortissement linéaire multiplié par un coefficient fixé par décret. L’amortissement d'ordinateur dégressif n’est applicable que pour des biens neufs dont la durée d’usage est supérieure à 3 ans qui relèvent de l’article 39A du Code Général des Impôts.

L’amortissement d'ordinateur dégressif est apprécié des nouvelles entreprises qui peuvent déduire de plus grosses sommes les premières années de leur activité. Elles minimisent le montant d’impôt à payer durant cette période encore instable où provisionner de la trésorerie est l’objectif premier.

La durée de l’amortissement dépend de la nature du bien mais aussi de la santé économique de l’entreprise.

  • Si votre entreprise génère beaucoup de bénéfices ➡️ Amortissement dégressif
  • Si votre entreprise est en difficulté ➡️ Amortissement linéaire

Que faire après avoir amortie son ordinateur ?

Après avoir effectué l’amortissement de votre ordinateur au sein de votre entreprise, en tant que dirigeant d’entreprise vous avez plusieurs possibilités :

  • Le conserver : Si l’ordinateur fonctionne vous pouvez le garder.
  • Donner l’ordinateur amorti à vos employés : selon le Bulletin officiel des Impôts ce n’est pas considéré comme un avantage en nature (si l’ordinateur a un prix inférieur à 2 000€ et sans contrepartie financière). L’employé quant à lui n’a pas à le déclarer dans sa déclaration de revenus. Cela concerne les employés en CDI, CDD et même les alternants.
  • Le revendre : Imaginons que vous achetiez votre ordinateur à 2 500€ par exemple et que vous amortissez cet ordinateur sur 3 ans donc 833 €/an il sera totalement amorti au bout des 3 ans. Sa valeur net comptable est donc de 0€ (2 500€ - 833€ x 3 ans). Si vous le revenez 1 000 €, cela vous fera une plus value de 1 000 €, imposable au taux de droit commun (taux de l'impôt sur les sociétés)
  • Le recycler : vous avez la possibilité de le recycler afin qu’il puisse avoir une deuxième vie. Nous avons d’ailleurs préparé un guide afin que vous puissiez recycler votre ordinateur et matériel informatique simplement.

Le cas d’une location d'ordinateurs ?

amortissement ordinateurs

Les nouvelles technologies évoluant extrêmement vite, il peut être rentable de louer votre matériel plutôt que de l’acheter, pour en changer régulièrement plus facilement.

Dans le cas où vous louez votre ordinateur, vous ne pouvez amortir l’ordinateur car il ne vous appartient pas. Les loyers payés seront considérés comme des charges pour l’entreprise. La location d'ordinateurs présente de nombreux intérêts, en effet vous bénéficiez chez Fleet d’une garantie de 3 ans, d’un service client réactif ainsi qu’une interface de pilotage qui vous permet de piloter votre flotte. La location est adaptée notamment dans le cas d’une entreprise qui ne souhaite pas solliciter sa trésorerie.

Prenons un exemple : Vous allez demander l’aide de la BPI et vous avez besoin d’avoir au moins 30 000€ sur le compte de votre entreprise. Vous accueillez un stagiaire qui n’a pas d’ordinateur. Dans ce cas, vous ne pouvez avancer que 2 000€ pour l’achat d’un ordinateur et il est préférable de louer l’ordinateur et de lisser le prix sur plusieurs années.

En conclusion

Ça y est ! Vous savez tout ce qu’il faut savoir sur l’amortissement d’ordinateurs dans une entreprise.

Revenir au Blog
Afin d’optimiser votre expérience, nous utilisons des cookies 🍪, que vous acceptez en poursuivant votre navigation. En savoir plus