Fleet | Blog - 10 bonnes pratiques pour développer une start-up de zéro

10 bonnes pratiques pour développer une start-up de zéro

L'auteur

Sevan

co-founder @fleet

Publié le 16/07/2020

Créer sa start-up ne se résume pas à un bon concept, des brainstormings et des collègues friendly. Réussir le lancement de son entreprise nécessite de la réflexion, de la détermination et une stratégie bien spécifique. Dans cet article, vous découvrirez les étapes clés de la création d’une start-up. Celles-ci s’adressent principalement à celles et ceux qui se lancent dans un projet entrepreneurial pour la première fois. Cependant, même les créateurs d’entreprise les plus expérimentés peuvent en bénéficier. Suivez le guide !

Identifier le problème (et non pas la solution)

« Ne serait-ce pas incroyable si… », « J’ai une idée de génie ! », « Cet objet va plaire, c’est sûr ! »… Toutes ces petites phrases que l’on se dit lorsque l’on cherche un concept peuvent vite s’avérer illusoires. Pour que votre concept fonctionne sur le long terme, vous devez identifier le problème principal de votre clientèle. Pour cela, identifiez clairement votre persona. Par la suite, vous pourrez créer des formulaires personnalisés de prospection client ou de satisfaction. Puis, analyser les réponses (désirs, insatisfactions, besoins, etc.) de vos prospects et clients. Cela vous permettra d’affiner votre proposition commerciale. Et oui : la solution peut évoluer au fil du temps, à mesure que vous vous familiarisez avec le problème ! Consacrer du temps à la formulation de la problématique majeure vous aidera à orienter vos efforts marketing, recherches & développements, satisfaction client…

Abuser de la veille concurrentielle

Avant de lever le petit doigt ou de partager vos idées à vos proches, faites vos recherches ! Chaque minute que vous investissez dans la veille concurrentielle vous permettra de gagner des heures précieuses par la suite. Ne vous contentez pas de regarder si d’autres entreprises font la même chose que vous et de vous réjouir s’il n’y en a pas. Recherchez des solutions similaires à la vôtre, demandez-vous comment vos prospects résolvent ce problème actuellement. Regardez les tarifs en fonction des solutions et demandez-vous où vous pourriez éventuellement vous placer. Lisez les avis en ligne pour savoir s’ils en satisfaits de leur solution. Et sinon, notez leurs sources d’insatisfaction. Une fois ce travail effectué, il vous suffit de trouver des manières de faire mieux ou… moins cher !

Poser des questions à des experts

Neuf fois sur dix, la réponse que vous cherchez existe déjà dans la tête de quelqu’un. Interroger les personnes qui travaillent dans votre secteur est donc une excellente manière d’accélérer la création de son entreprise. Voulez-vous savoir pourquoi les solutions existantes ne semblent pas fonctionner ? Vous désirez connaître des idées qui ont été lancées, mais qui n’ont pas fonctionné ? Osez poser des questions : sur rendez-vous, sur LinkedIn, par téléphone ou par mail. Vous serez sans doute étonné de voir à quels points les gens sont prédisposés à vous aider ! Si votre interlocuteur est particulièrement à l’écoute, profitez-en pour approfondir votre entretien et lui poser les questions encore plus poussées.  Créer une histoire accrocheuse

Ici, vous devrez construire une histoire autour de votre produit. Celle-ci doit être si inspirante que vous pourrez la raconter à vos prospects avec fierté sur le prochain salon start-up ou high-tech. Vous devez donner autant de détails que possible, sans pour autant avoir une idée précise du produit. Cette étape est essentielle. Cette histoire sera le fil rouge de votre start-up. Elle pourra être partagée et affinée à l’infini avant la création de votre produit ou service. En pratique, vous pouvez utiliser n’importe quel support pour présenter l’histoire de votre concept : une feuille A4, une présentation PowerPoint, une planche de BD, etc. Son but ? Faire réagir et recueillir des avis clients.

Trouver quelques utilisateurs bêta

Les utilisateurs testeurs seront vos tout premiers clients. Il n’est pas nécessaire d’obtenir un large panel. Cinq à dix personnes feront amplement l’affaire. À l’avenir, elles deviendront peut-être de vrais clients. Mais pour l’instant, elles sont là pour essayer votre produit et/ou service. Vous n’avez pas besoin d’attendre d’avoir un produit fini pour obtenir des utilisateurs bêta. Commencez par identifier la ou les cibles susceptibles d’adhérer à votre projet. Puis, racontez-leur l’histoire accrocheuse de votre concept. L’important est maintenant d’identifier ce que pensent ces personnes et de continuer à apprendre d’elles à mesure que vous affinez le produit.

Lancer un produit minimal viable (MVP)

Les MVP sont généralement associés aux startups du milieu de la tech, mais ne s’y limitent pas. L’idée est de créer la version la plus simple de votre produit et de laisser vos utilisateurs bêta l’essayer. Cela a pour but d’exploiter son potentiel et de limiter les risques financiers ! Presque toutes les startups peuvent créer un MVP si elles font preuve de créativité. Si vous créez un restaurant, votre MVP peut prendre la forme d’un menu. Si vous lancez une entreprise de services (comme la comptabilité), vous feriez venir gratuitement une poignée de clients pour leur montrer comment fonctionne votre service. Le produit minimal viable vous permettra de détecter les imperfections de votre service/produit et d’y apporter des mesures correctives rapidement.

Acquérir des clients que vous ne connaissez pas personnellement

Vous trouverez souvent vos utilisateurs bêta dans votre cercle d’amis ou au sein de votre famille. Cela est très utile, mais les avis recueillis peuvent parfois être faussés (à cause de raisons affectives ou personnelles). Voilà pourquoi il est crucial de présenter votre offre à des personnes que vous ne connaissez ni d’Adam ni d’Eve. Les avis seront clairs, limpides et quantifiables. C’est à cette étape que vous devrez commencer à faire tester le produit en masse et que vous débuterez votre acquisition de clients. Pour se faire, vous devrez affiner votre offre (créer une publicité en 1 ou 2 phrases), ajuster votre conversion (sur quels éléments est-ce que vos prospects cliquent le plus ?), optimiser le prix (trouver le tarif idéal). La version test de votre produit/service doit avoir pour but de convertir vos clients en ventes. Pour évaluer le nombre de ventes réalisables, vous pouvez proposer votre produit en prévente, une stratégie marketing qui a le vent en poupe !

Respecter votre promesse de marque

En parlant avec de plus en plus de clients et prospects, vous allez commencer à voir émerger un schéma autour de ce qu’ils veulent et attendent réellement de votre produit. L’objectif à partir de ce moment clé est de rester fidèle à leurs besoins. Il faut que votre marque réponde à leurs attentes, et encore plus encore. Toutes les grandes marques se construisent à partir d’une promesse de marque qui fait revenir les clients. D’ailleurs, elle-ci est souvent présente dans leur slogan. Exemple d’Apple avec le slogan « Think Different ». Comme vous le savez déjà, Apple n’a pas de mal à se démarquer de ses concurrents. Nous pouvons donc constater que le géant américain respecte sa promesse de marque. Cette dernière n’est pas une simple suite de mots sur le devant de votre bouteille de votre bière artisanale. C’est un sentiment implicite que vous créez dès qu’une personne utilise ou consomme votre produit. Ce défi vaut la peine d’être relevé !

Maximiser le retour d’avis clients

Au fur et à mesure que votre start-up se développe, vous obtiendrez forcément des avis négatifs ou des réclamations. Les considérer comme « normales » ou « passagères » n’est pas la bonne solution ! Vous devez chérir ces informations comme la prunelle de vos yeux. Ce sont elles qui vous permettront de grandir et d’augmenter votre chiffre d’affaires au fil des mois. N’hésitez pas à : 1. Envoyer des questionnaires de satisfaction à vos clients après achat (voire même : à les appeler !) ; 2. Inciter à laisser leurs avis sur votre site, boutique ou compte Google My Business ; 3. Faire des marchés, salons, événements pour obtenir des réactions en direct ; 4. Répondre à leurs commentaires de manière professionnelle et rassurante.

Tous ces efforts vous permettront de vous présenter comme une entreprise proactive et disponible prête à tout pour satisfaire ses clients. Ce qui est le cas, n’est-ce pas ? Les plaintes reçues ne sont pas vraiment des plaintes ! Ce sont des retours d’expériences et sources d’informations révélatrices ! Maximiser le retour d’avis clients en utilisant tous les canaux possibles. Si possible, partez à la rencontre de vos clients !

Analyser les résultats

Voilà la dernière étape clé dans le lancement de votre start-up ! Il est temps d’examiner ce que vous avez fait et de décider honnêtement si c’est une bonne idée de continuer ou non. Il est encore possible de rebrousser chemin à cette ultime étape. Que vous disent vos clients ? Qu’allez-vous faire dans les 6 prochains mois pour faire évoluer votre offre ? Quelles sont vos impressions ? Soyez le plus honnête avec vous-même : poursuivre sans grande conviction vous conduira (très sûrement) à la faillite ! Mais parfois, quelques ajustements suffisent pour créer LE concept dont tout le monde raffole.

Vous faire accompagner dans votre croissance

Une étape essentielle dans votre croissance consistera à identifier les partenaires capables de vous soutenir dans votre développement en vous assurant notamment un service de qualité sur des tâches s'éloignant de votre coeur de métier. Chez Fleet nous proposons partout en France un service de leasing d'ordinateurs portables et fixes haut de gamme (MacBook Pro, Air, iMac...) pour vous et vos collaborateurs. Un service clé en main qui vous permet de bénéficier du meilleur matériel sans vous soucier de la gestion du parc informatique ! Que demander de mieux ? Découvrez plus en détail notre service de location d'ordinateur portable et fixe.

Revenir au Blog